Le Truc du 5 Juillet 2011.

« Ces enflures mènent la planète par le bout du nez, déboussolée
L’info d’chaque pays nous mènent à être bien isolés,
D’autant qu’c’est l’frique qui mène, y’a plus d’cervelle saine,
L’audimat saigne l’peu d’humanité qui restait dans nos antennes.
La télé c’est comme l’histoire ça amuse avant d’intéresser,
Et quand on s’y intéresse après c’est trop tard.
L’onde alpha c’est la plus grande drogue au monde
Une drogue d’môme, son p’tit coin d’paradis dans une vie monotone,
Des lavages d’cerveau par tonnes sans bouger à domicile,
Où on voit des missiles qui tuent mais qui font pas d’mal,
La guerre propre, j’croyais qu’c’était un groupe d’pop en tournée
Bordel, ils passaient devant des corps d’gosses déchiquetés
A c’qu’il parait ça fait partie du quota potos,
A cause de quelques barils trop d’monde est partit trop tôt,
Ces lésions pourront plus jamais disparaître
La raison, elle a pris un sal coup devant tant d’êtres »

Faf’, IAM, Arme de distraction massive, 2003.

Bye-bye Dropbox !

C’est ce matin que j’ai reçu l’email de Dropbox stipulant que les règles d’utilisation de leur service ont changé. De la version textuellement alambiquée qui avait déjà fait débat sur la toile ces derniers mois, cette version est sensée être plus claire et laisse moins de doutes quant à la politique de confidentialité de ce service. Dorénavant tout document présent sur leurs serveurs est accessible par la société :

« By using our Services you may give us access to your information, files, and folders (together, “your stuff”). You retain ownership to your stuff. »

Par contre le paragraphe suivant me laisse dubitatif quant à la vraie paternité des fichiers que vous partagez sur Dropbox.

« We sometimes need your permission to do what you ask us to do with your stuff (for example, hosting, making public, or sharing your files). By submitting your stuff to the Services, you grant us (and those we work with to provide the Services) worldwide, non-exclusive, royalty-free, sublicenseable rights to use, copy, distribute, prepare derivative works (such as translations or format conversions) of, perform, or publicly display that stuff to the extent reasonably necessary for the Service. This license is solely to enable us to technically administer, display, and operate the Services. You must ensure you have the rights you need to grant us that permission. »

Quand on sait ce que le flicage de l’internet aux US a beaucoup changé depuis septembre 2001, on se demande combien de portes ce paragraphe ouvre-t-il ?

En outre, l’utilisation de cookie “persistant” de connexion sur votre navigateur me semble mal pensée :

« We may use “persistent cookies” to save your registration ID and login password for future logins to the Service. »

Car en cas de récupération de ce fichier comportant votre identifiant et mot de passe, le hacking de votre compte vous expose non seulement aux responsabilités du respect des droits d’auteur sur les fichiers mais aussi de l’encryptage de vos données :

« You acknowledge that if you wish to protect your transmission of data or files to Dropbox, it is your responsibility to use a secure encrypted connection to communicate with the Services. »

Étrange, non ? Ils semblent plus fonder leur politique sur le dédouanement que sur autre chose, notamment sur le logiciel qu’ils fournissent :

« THE SERVICES AND SOFTWARE ARE PROVIDED “AS IS”, AT YOUR OWN RISK, WITHOUT EXPRESS OR IMPLIED WARRANTY OR CONDITION OF ANY KIND. »

Et dire que certains payent pour ce service ! De plus, lorsque vous allez ouvrir un compte, aucune de ces règles ne sont clairement présentées comme incluses dans votre inscription.

Enfin, et c’est le plus marrant, ils te disent directement pourquoi ils t’ont envoyé un email ce matin là :

« This Privacy Policy may change from time to time. If we make a change to this privacy policy that we believe materially reduces your rights, we will provide you with notice (for example, by email). »

C’est clair, pour moi et en une phrase ça donne : Bye-bye Dropbox ! Et je n’ai fait qu’effleurer les problèmes liés à ce service.

Du coup, il faut bien trouver une alternative. Et bien j’ai trouvé, celle-ci s’appelle Spideroak. Là c’est tout le contraire en terme de respect de la vie privée. Ce service est complètement secret, tout est crypté, même sur leurs serveurs. Bref, tout est décrit sur leur site internet. En bonus on peut lire que leur objectif est de libérer le code sous licence open-source, ce qui le rendrait indépendant. Génial non ?

Donc si vous partagez mon enthousiasme, vous pouvez vous enregistrer en suivant ce lien. Ça nous donnera à tous les deux un giga-octet supplémentaire. Comme le service de base est de deux gigas, un troisième ne serait pas du luxe!

Le Truc du 26 Juin 2011

À visiter

Nouvelle catégorie : Le truc du jour

Je me rends compte que souvent, j’ai pas grand chose à dire… La preuve, les articles sont bien trop espacés dans le temps. Cependant, j’aimerais que ce blog vive un peu plus.

C’est pour ça que je crée une nouvelle catégorie nommée le truc du jour. Ça peut être une phrase ou des paroles de chansons. Sur tout et surtout sur n’importe quoi!

C’est bien sûr sujet à commentaires…

Le Truc du 13 mai 2011

« Ils s’vendent comme des crackers, nous comme des braqueurs,
Fond de commerce alimenté par la peur.
Coupe de la FIFA, juin 2006,
Débat : y a-t-il trop de noirs dans l’équipe ?
Est-ce que les français se reconnaissent dedans ?
La question a disparu dès la première victoire ! Dis moi,
N’est ce pas minable ? Ça c’est des hommes ?
Tuent tes illusions, c’est un pays de gnomes. »

Akhenaton, IAM, Offishall, 2007.

En Vrac…

Ça fait un petit moment que je collecte des liens, je vous en laisse parcourir le contenu:

Logiciel Libre:

Santé:

Nature:

  • Japon: les photos d’avant et après le tremblement de terre et le tsunami. Et un petit récapitulatif en vidéo.
  • Les araignées du Pakistan, ça retient les leçons du passé. Comme l’an dernier elles furent à l’abri des inondations dans les arbres, elles ont décidé de s’y installer en avance!
  • Le soleil est sorti de sa torpeur hivernale deux jours plus tôt dans le Groenland. C’est la première fois que ça leur arrive, de mémoire des personnes de ce village. Les experts disent que c’est dû au réchauffement climatique. Personnellement, je ne vois pas comment le changement de composition atmosphérique ou la variation de hauteur des glaces influerait à ce point sur ces événements ancestraux et ceci aussi brusquement. Si il y a une explication, elle devrait sortir d’un bouquin de mécanique céleste… Mais bon je peux me tromper. Vous vous rappelez la fin de cet article?

Réchauffement climatique et influence de notre soleil

Pour mon premier billet en rapport aux sciences et à la nature, je souhaite mettre en lumière une déduction qui me turlupine beaucoup en ce moment : Quelle est l’influence du soleil sur le climat de la terre? Je prends donc ma plume virtuelle et les moteurs de recherche de l’internet pour nous fournir des réponses.

Le soleil est l’acteur majeur de notre climat. En effet, à chaque instant il délivre en moyenne 1368 W/m2 d’énergie thermique à notre planète. Les variations de son activité sont de mieux en mieux connues depuis ces dernières années, notamment avec l’envoi des sondes SOHO, qui ont pour but de photographier la surface du soleil.

Mais pourquoi n’est-il pas pris en compte dans les analyses faites par les climatologues tels que le fameux et célèbre groupe international d’étude du climat, le GIEC? L’incompréhension me touche d’autant plus lorsque je tombe sur l’article du site internet Futura-Sciences ne faisant pas le lien de causalité évident entre les fortes chaleurs de cet été en Europe et l’activité solaire croissante de ces derniers mois. En effet, les chaleurs de cet été n’ont aucunement été mises en relation avec les récentes et nombreuses explosions solaires.

Pour rapidement vulgariser le sujet, plus le soleil fait apparaître de tâches à sa surface, plus son activité interne est importante, plus des explosions se produisent et éjectent de sa matière dans l’espace. Ainsi autour de 2007, le soleil n’a montré aucune activité extérieure pendant de longs mois, ce qui fut sa phase de repos. Depuis qu’il s’est remis à faire apparaître des tâches sur sa surface, elles sont de plus en plus nombreuses et les projections de particules chargées se multiplient. Ceci était prévu par les scientifiques puisque l’activité de notre soleil va atteindre son pic d’intensité vers le début 2013 et effectuer sont inversion polaire; ce qu’il le fait tout les 11 ans.

Donc quelles sont les conséquences? Si un nuage de ces gaz vient à percuter la terre, notre champ magnétique terrestre nous protégeras en déviant ces particules vers les pôles, formant des aurores boréales. Et si l’intensité augmente, cela peu venir à griller des satellites, voire créer des tempêtes électromagnétiques qui brouillent les ondes radio et télévision.

Mais les phénomènes qui, à mon humble avis, pourraient influencer d’autant plus notre climat sont les variations de forme et d’intensité de la magnétosphère terrestre. Comme introduit précédemment, son effet protecteur dévie les particules en provenance de l’étoile, mais lorsque son intensité est faible ou désordonnée, il se produit des brèches qui laissent entrer ces particules dans l’atmosphère. Leur première manifestation sont donc les aurores boréales.

Ce champ magnétique est actuellement très mal compris, c’est pour cela que de nombreux scientifiques tentent de simuler les variations futures en fonction de celles mesurées par le passé. Récemment le laboratoire de simulation du champ magnétique terrestre de Los Alamos au Nouveau Mexique a confirmé la forte probabilité d’inversion du champ magnétique terrestre, mais surtout leur nouveau modèle fait apparaître que cette inversion pourrait se produire en seulement quatre années.

Pour moi la question est: puisque nos simulations prédisent cette inversion et que nos mesures montrent un affaiblissement de la magnétosphère, n’aurait-elle pas déjà commencé? Sur ce point je suis infructueux dans mes recherches. Si vous avez des sources scientifiques, je vous en serais redevable.

Le phénomène qui attire mon intérêt et prend tout son sens – sans mauvais jeux de mots -, puisque nous nous approcherons de l’inversion du champ magnétique solaire, est le couplage entre le champ magnétique solaire et terrestre. Mais l’explication scientifique en laisserait plus d’un sur le carreau…

Au final, notre compréhension du système soleil-terre en matière de champ magnétique en est à ses balbutiements si on la compare à d’autres sujets scientifiques comme ceux étudiés au LHC par exemple. Mais il me semble primordial de faire l’analyse de ce système car son influence sur le climat est bien plus importante que nous ne l’avons évalué par le passé.

MaJ: Comme il m’a fallu pas mal de temps pour écrire ce billet et trouver toutes ces sources, j’ai pu constater que le soleil va faire partie de la cohorte des facteurs influençant le climat pour les futures études du GIEC.

Je compte grandement sur vos commentaires et vos questions afin de rendre ce blog un peu plus interactif. Merci pour votre lecture, j’espère avoir rendu de sujet un peu plus abordable.